Sylvie-penkalla-delhors.com

Accueil nu colore.jpg

Dans chaque enfant, il y a un artiste,le problème est  de savoir comment rester artiste en grandissant

                           Pablo Picasso


daim.jpg

Pendant de nombreuses années, j’ai pratiqué l’art figuratif parce qu’il m’a été appris par mes professeurs (école des beaux arts de Douai). De nature très curieuse j’ai travaillé toutes les techniques (huile, pastel, aquarelle…) et tous les genres (paysage, fleurs, nus…) c’est pourquoi aujourd’hui il m’est facile de donner des cours car j’ai tout essayé, et donc je suis capable d’enseigner grâce à mon expérience et à mon diplôme d’animateur arts plastiques. Puis, il y a quelques années ayant l’impression d’avoir fait le tour des techniques et des genres de peinture, il me restait une chose que je n’avais jamais faite ; c’était l’abstrait. Ce fut la révélation. Je travaille maintenant souvent sur de grands formats (la peinture abstraite a besoin d’espace pour se sublimer) et à l’acrylique.

Selon moi, un tableau d’art abstrait ne représente rien par définition ; une évidence parfois mal acceptée. L’abstraction est mentale. Toute personne peut sinon aimer, au moins appréhender une œuvre figurative. L’œuvre abstraite s’aborde dans un esprit différent. Elle est ouverte à votre propre imagination puisqu’elle ne raconte rien hormis peut être les sentiments de l’artiste au moment de sa création.

Etant hypersensible, l’abstrait me permet de m’échapper de mon univers. Mes toiles sont un espace de liberté pour vous y promener. Lorsque je peins, je ne pense à rien d’autre qu’a ma création. Ce qui m’intéresse le plus c’est la recherche de mélanges de couleurs, leurs harmonies ainsi que les effets que l’on arrive a faire sur la toile avec juste la peinture et quelques matières. Je fais sans cesse des essais comme un chimiste sur de petits formats pour expérimenter les effets obtenus. En fait, je teste sans arrêt de nouvelles choses (aussi bien dans la technique  que dans la manière d’apposer la peinture) et c’est ce qui m’intéresse. C’est pourquoi ma peinture est en perpétuelle évolution. Aujourd’hui j’ai trouvé un compromis entre abstraction et figuration.